N°58 : Toujours plus... mais jusqu'où ? Agrandir l'image

N°58 : Toujours plus... mais jusqu'où ?

SC_58

Nouveau

Ce n'est pas un chemin facile, celui qui mène à s'ouvrir un peu aux manifestations de l'égo...
Alors, pardonnez nous d'avoir emprunté avec vous la voie de la connaissance de soi, aussi inconfortable soit-elle, sur les pas de ceux qui nous précèdent et ont expérimenté quelques pistes pour marcher avec plus de sécurité vers la réalisation de notre nature véritable.

Plus de détails

8,00 €

En savoir plus

EDITORIAL

Chers lecteurs,
Ce n'est pas un chemin facile, celui qui mène à s'ouvrir un peu aux manifestations de l'égo...
Alors, pardonnez nous d'avoir emprunté avec vous la voie de la connaissance de soi, aussi inconfortable soit-elle, sur les pas de ceux qui nous précèdent et ont expérimenté quelques pistes pour marcher avec plus de sécurité vers la réalisation de notre nature véritable.
Ce numéro termine en beauté la série consacrée aux traits négatifs du caractère !
Certes, ce n'est pas un chemin facile, celui qui mène à ouvrir un peu les yeux sur les manifestations de l’ego. Pourtant, nous savons tous que l’ignorance est la cause des souffrances humaines. Alors, pardonnez-nous d’avoir emprunté avec vous la voie de la connaissance de soi, aussi inconfortable soit-elle, sur les pas de ceux qui nous précèdent et ont expérimenté quelques pistes pour marcher avec plus de sécurité vers la réalisation de notre nature véritable. Aujourd’hui, en écrivant cet éditorial, je me sens particulièrement fière de vous et de notre équipe. Fière de vous, chers lecteurs, qui partagez nos aventures depuis plus de treize ans.
Pourquoi ce sentiment ? Parce que nous arrivons à exister encore, après treize ans, malgré notre positionnement atypique et souvent inclassable par nos amis de la presse écrite, notre parti pris d’authenticité et de vérité, notre persévérance à conserver le même niveau de qualité dans le choix des articles et le choix des illustrations. Nous n’avons pas voulu faire de compromis, pour offrir à chacun ce qui peut nourrir le plus profondément son être et favoriser sa réflexion et donc sa liberté de choix réelle. Il était un peu audacieux de consacrer des numéros à parler de ce dont nous ne sommes pas fiers : peur, orgueil, vanité, mensonge, avidité, abus de sexe. Mais nous avons décidé de le faire quand même et jusqu’au bout. Avec vos encouragements, vos questionnements aussi tout au long de ces mois. Nous avons veillé cependant à ouvrir des portes, sans les refermer, à vous laisser le temps de la visite pour chaque trait de caractère. Nous avons posé des balises et montré les empreintes de pas vers la sortie la plus honorable. Bien entendu, nous n’avons rien inventé, car nous devons tout à ceux qui montrent le chemin depuis la nuit des temps. Chacun en a profité pour refaire la route qu’il croyait connaître en découvrant des paysages jusquelà ignorés. Nous avons donc partagé avec vous l’aventure et rencontré, au détour d’un mot ou d’un témoignage, le visage si familier de nos traits négatifs du caractère.
J'espère que vous comprenez avec nous qu’il suffit de bien utiliser les énergies disponibles derrière nos traits négatifs, pour qu’elles se transforment en de véritables alliées mises au service de notre plus grand but. Alors, nous ne ressentirons plus ce vide terrifiant dans lequel chaque trait mal compris peut nous entraîner quand nous ne prenons pas les rênes de notre vie.
Très chaleureusement,

Coline d’Aubret

Vouloir ne pas être avide, c'est encore de l'avidité
Pensée soufie

SOMMAIRE

Nutrithérapie

La philosophie de cette nouvelle branche de la médecine se résume en une phrase : "Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament ta nourriture !...

C'est mon destin

Comprenez bien, vous ne pouvez dépasser une difficulté qu'à partir du moment où vous l'avez observée dix, cent ou mille foisen vous de facon précise, pas comme une théorie.

L'avidité

Un des apects dominants de l'avidité consiste à accorder de l'importance et de la valeur aux choses matérielles ou extérieures, à vouloir posséder et accumuler des objets auxquels "Monsieur tout le monde" accorde de la valeur...

Avidité : convoitise insatiable

Née de la peur de manquer, l'avidité n'engendre que tendances et développements destructeurs (de soi, des autres et de l'environnement... Puis la colère et la peur viennent donner davantage de consistance à l'ensemble, les exigences et la jalousie apparaissent...

Comment travailler l'avidité ?

À l'évidence, l'un des grands axes du Travail spirituel sur l'avidité est d'apprendre à donner sans rien attendre en retour, et ceci mérite qu'on s'y arrête plius longuement...

Et la vie devient une œuvre d'art

Si l'avidité est un mouvement qui ramène à soi parce qu'on veut toujours plus que ce qu'on a déjà, son antidote est le mouvement contraire : il s'agit de donner un peu ou beaucoup de ce qu'on a et de ce qu'on est...

La générosité

Plus la vie a été généreuse, plus il faut chercher à être dans la gratitude, at à faire profiter les autres de la générosité de la vie envers nous : plus facilement il faut partager matériellement, partager de son temps, prendre soin des autres, justement parce que la vie nous a gâtés...

Eviter le karma du riche

Si vous essayez d'être au service, si vous décidez de devenir quelqu'un qui donne, il faut absolument capter ce qui, en vous, est de l'ordre d'une résistance à donner et, en même temps, l'attente qu'on vous le rende sous une forme ou sous une autre (matérielle, reconnaissance...)

Se remplir et se sentir vide

"Il y a assez dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme mais pas assez pour assouvir son avidité (Gandhi)"...

L'équilibre entre donner et recevoir

C'est apporter au moins autant ce qu'on prend dans une relation à l'intérieur d'un système, et même juste un peu plus...

Le trait "sexualité"

Le surplus d'énergie sexuelle va soit alimenter les émotions négatives ou les considérations intérieures (ou la gloutonnerie), soit, plus positivement, vous pourrez l'utiliser en vous engageant plus dans l'une des lignes du Travail...

L'abus de sexualité

Quand l'énergie sexuelle n'a pas été transformée dans une forme de création physique, émotionnelle ou intellectuelle, sa dégénérescence est récupérée par l'égoïsme (excitation, négativité, véhémence, violence)...

De l'avidité à la sérénité

Une des caractéristiques de l'avidité est qu'elle crée en soi des addictions. De quoi ne pouvez vous pas vous passer ? Tabac, alcool, drogues, médicaments, troubles alimentaires, jeux, sports, internet, pratiques sexuelles, travail...

Excès des ennéagrammes

L'Ennéatype 2 est avide de contacts, de reconnaissance, d'exclusivité dans la relation. L'abus de sexe peut se manifester quand on lui refuse quelque chose ou s'il n'est pas le centre de l'attention ; alors il a recours à la manipulation ou à une séduction systématique pour se rassurer...

Violence dans l'éducation

Le but de l'école : l'apprentissage de la vie et du travail ensemble, de la citoyenneté, des savoi-être et l'acquisition des savoirs et des savoir-faire...

Les traits négatifs du caractère

Après avoir étudié en détail chacun des principaux traits négatifs du caractère dans nos derniers numéros, nous allons maintenant conclure en les resituant dans une perspective plus globale, en lien avec l'essence ou l'être véritable que nous sommes...