Nouveau Les constellations structurelles Agrandir l'image

Les constellations structurelles

SC_66_A10

Les constellations structurelles sont ainsi nommées parce qu’elles reposent sur une structure, un placement organisé des représentants. Il en existe une cinquantaine de modèles. Les plus utilisés sont la constellation du but, la négation du tétralemme ou neti neti, le face à face, les constellations corporelles, les constellations ancestrales...

Plus de détails

  • loader

2,00 €

En savoir plus

Orientation vers la solution

La constellation structurelle est une rencontre entre les constellations familiales et les thérapies brèves focalisées sur la solution inspirées des travaux de Milton Erickson et Gregory Bateson. Steeve de Shazer et Insoo Kim Berg ont développé cette approche à partir des années 1980 : au lieu de chercher les causes du problème, on aide le client à entrer en contact avec ses propres ressources. L’accent est mis sur la solution plutôt que sur le problème, sur l’avenir, le changement souhaité, plutôt que sur le passé ; il n’est pas nécessaire de connaître la cause du problème pour le résoudre ; le problème n’étant jamais à son intensité maximum 24 heures sur 24, sept jours sept, ceci signifie qu’il existe des exceptions au problème. Il y a changement de paradigme : la question n’est pas : "Pourquoi avez-vous ce problème ?" mais : "Comment serez-vous quand vous aurez résolu ce problème ?", et on recherche la force cachée derrière chaque réponse donnée par le client. On sait que le client possède en lui-même toutes les ressources utiles.

Nous ne donnerons ici qu’un exemple de constellation structurelle et nous avons choisi la constellation de la négation du tétra- lemme (neti neti) pour plusieurs raisons : elle est l’une des plus intéressantes qui soient ; elle peut s’appliquer chaque fois que le client a un problème de choix entre deux solutions ou plus ; comprendre son esprit permet de mieux comprendre toutes les autres formes de constellations.

Constellation de la négation du tétralemme

Le "lemme" est d’origine grecque. En philosophie, c’est la proposition accessoire, démontrée ou admise qui permet de poursuivre le raisonnement. Le "dilemme" qualifie une situation dans laquelle on n’arrive pas à choisir entre deux proposi- tions contraires ou contradictoires...



Pour commander la revue N°66 complète