N°62 : Lâcher prise Agrandir l'image

[PDF] N°62 : Lâcher prise...pour être libre !

SC_62_PDF

Aujourd’hui, on dit parfois qu’on est "accro", c'est-à-dire qu'on ne peut pas se passer d'une chose, d'une personne, d'un mode de vie, d'une substance, d'un jeu, etc. Nous pensons que si nous perdons cet élément de notre vie, il s'en suivra un état de tristesse et que cette perte nous rendra malheureux, voire inconsolable...

Plus de détails

  • loader

8,00 €

En savoir plus

EDITORIAL

Chers lecteurs,

Il y a quelques jours, j’ai découvert un nombre important de vidéos et de livres qui traitent du lâcher-prise. Chaque auteur expose ses idées sur le sujet, propose des trucs, des leçons en 5 ou 7 étapes pour apprendre à lâcher prise.
Je me suis demandé pourquoi lâcher prise devenait tout à coup tellement important, à l’heure où les humains de nos pays de nantis sont invités à posséder pour être heureux, l’indispensable téléphone portable ou la tablette dernier cri, à se protéger contre la vieillesse, les accidents de la vie, les voisins, bref à garder la main sur tout ce qu’ils possèdent de matériel et d’immatériel. Comme si nous avions la toute-puissance, le pouvoir d’empêcher d’être dépossédé un jour de ce qui est indispensable à nos yeux et censé nous rendre "heureux".
Et puis, j’ai regardé (comme chacun de vous, je suppose) les reportages sur les catastrophes naturelles, les guerres, les attentats, qui privent en un instant une famille entière du toit qu’elle avait sur la tête, de tout ce qu’il y avait dessous, jusqu’à l’objet le plus essentiel ou le plus futile, sans oublier la perte d’un être cher, évidemment. On est tout à coup totalement démuni, sans défense, parfois sans les siens, avec qui on riait ou se disputait l’instant d’avant. Peut-être d’ailleurs parce que, justement, on ne voulait pas lâcher prise à une chose, une habitude, une façon de penser. Faut-il en arriver là pour se rendre compte à quel point tout cela est dérisoire ? Pour comprendre à quel point nous nous trompons quant à l’essentiel, combien nos attachements sont futiles et vains. De toute façon, un jour plus ou moins lointain, même sans catastrophe, nous mourrons tous, seuls et nus, tous égaux à l’instant du dernier souffle… laissant dernière nous absolument tout ce à quoi nous tenions.
Après lecture de ce numéro, il nous apparaît essentiel d’en faire la liste et regarder en face les conséquences de nos attachements matériels, émotionnels, relationnels, intellectuels. Les regarder sous toutes leurs facettes, même les plus inattendues, à travers des témoignages, des approches à la fois philosophiques, spirituelles, scientifiques, psychologiques, sociologiques. Elles nous donnent toutes un "message" commun : lâcher prise, c’est devenir libre, non pas d’avoir ou de posséder, mais libre des symptômes de ceux qui ont l’impression que leur vie n’a pas de sens, ou pas de valeur, dès qu’il leur manque une chose ou une autre, ou qu’ils ont peur de la perdre. Car lâcher prise, c’est gagner la liberté, quoi qu’il arrive. C’est laisser la place à l’être que nous sommes, celui que rien ni personne ne peut nous enlever, le seul qui nous accompagnera au moment de notre dernier souffle et nous permettra de lâcher prise sans regret et donc sans souffrance.
Commençons tout de suite, car la solution se trouve dans l’instant présent.
Fermez les yeux, inspirez, expirez… TOUT est là.

Très chaleureusement,

Coline d’Aubret

La voie la plus sûre pour découvrir la vérité est de ne plus résister à ce qui se présente"
Jean Klein

""

SOMMAIRE

C'est si difficile...

Nous ne faisons plus vraiment la différence entre "nous" et ce que nous tenons. il y a là un phénomène d'identification qui crée une difficulté à se séparer de ce que percevons comme faisant partie de nous, et c'est là la cause de la plupart de nos problèmes...

Mais que faut-il lâcher ?

Lacher prise, lâcher prise, lâcher prise. je ne peux plus avoir une conversation sans entendre qu'il faut lâcher prise. D'accord, mais que faut-il lâcher, pourquoi et comment ? ...

En un clin d'oeil... passer de la volonté au lâcher prise

C'est facile de lâcher prise : tu regardes tout ce qui te rend triste, tout ce qui te fait peur, tout ce qui te met en colère, tout ce qui t'irrites, tu décides de lâcher tout cela et tu les lâches définitivement. Ensuite, tu t'assois en face de toi et tu ris de toi et tout ce à quoi tu as été attaché...

Lâcher prise, le médecin intérieur...

De nos jours, nous ne risquons plus de nous trouver nez à nez avec une panthère et les situations difficiles que nous rencontrons ne mettent pas notre vie en danger. Les territoires de chasse sont devenus des bureaux et les ours sauvages ont cédé la place à des collègues de travail ou des supérieurs hiérarchiques...

Eloge du lâcher prise et de la simplicité

Quand on lâche prise à ce qui encombre l'existence, la simplicité prend tout naturellement sa place...

Le lâcher prise

la première difficulté est la prise de conscience de cet attachement dont on ne se rend pas compte puisqu'on est tombé dedans, comme Obélix en bas âge dans la potion magique. Il faut donc savoir à quoi on est attaché, autrement dit quel est notre conditionnement...

La méditation Oya du lâcher prise

Ce qui importe n'est pas l'attention mais l'intention, et la seule à laquelle on revient constamment, c'est laisser la Force faire ce qu'elle veut. on l'appelle aussi la méditation de la soumission à "Oya", la force de l'Origine...

Le lâcher prise : un art de vivre

Vis à vis d'un projet ou d'un but, il est nécessaire de se donner les moyens et de mettre tout en oeuvre pour l'atteindre, mais peut-être que le résultat ne dépend pas uniquement de notre action. Dans ce cas, le lâcher prise va consister à ne pas être attaché au résultat...

Et s'il suffisait de se rappeler...

Oui, c'est aussi simple que cela : observer intensément les mouvements du corps et du mental. Le fait d'observer permet d'être détaché. Il se crée alors une distance entre l'observateur et l'objet observé...

Lâche le riz et la bouteille !

Cinq minutes avant d'embarquer dans le train à destination de Bruxelles, je décide d'acheter une bouteille au distributeur situé à l'entrée du quai. Un euro et demi pour la bouteille. je n'ai que deux euros...

Le lâcher prise en entreprise

A priori, la notion de lâcher prise, quand on essaie de l'appliquer au champ de l'entreprise et de toutes les structures dont l'action dans la matière est la vocation première, est antinomique. Elle est souvent, au premier regard, considéré comme contre-productive...

Ennéatypes et lâcher-prise

En chacun de nous existe ce processus : nous pensons avoir raison d'affirmer notre point de vue puisqu'il nous semble juste. Et nous ne démordons pas de notre point de vue, nous ne lâchons pas prise à ce point de vue puisqu'il est, selon nous, juste, mais surtout le seul juste...

Offrande...

Revenir à la peinture, c'est se libérer des verbiages, peindre là où on a finit de parler.
Telle est mon aspiration dans cette pratique exigeante de la peinture qui demande humilité, sincérité et laisser être, grand ami, me semble t-il, du lâcher prise...

Expériences de la méditation Oya du lâcher-prise

Dans la méditation du lâcher-prise, il n'y a rien à réussir...