La considération extérieure Agrandir l'image

La considération extérieure

SC_59_A12

Une façon fondamentale de prendre soin de l’autre et de soi
Quand on arrête de considérer intérieurement que les autres nous doivent ceci ou cela, on peut commencer à s’occuper de ce qu’on doit aux autres : de leurs besoins, est appelée la "considération extérieure" : on réfléchit à ce dont ils ont besoin (attention, reconnaissance, respect, gratitude, aide, sympathie, gentillesse...)

Plus de détails

Images

2,00 €

En savoir plus

La considération intérieure

Vous considérez intérieurement lorsque vous pensez à ce que les autres vont penser ou risquent de penser de vous, ou à ce qu’ils vous doivent et ne font pas. La considération intérieure aboutit généralement à deux situations : soit on s’apitoie et on pleure sur soimême, soit on devient agressif parce que les autres ne font pas ce qu’on attend d’eux. Sur le Chemin, un être humain doit apprendre à ne pas considérer intérieurement, c’est-à-dire qu’il doit perdre l’habitude de considérer que les autres lui doivent quelque chose. Les autres ne nous doivent rien : ni attention, ni respect, ni politesse, ni un meilleur traitement, ni reconnaissance, ni remerciements. Sur un chemin intérieur, on veut se changer soi-même, on ne veut pas changer les autres. Or, considérer intérieurement, c’est vouloir changer les autres : on voudrait qu’ils soient autrement envers nous.

La considération extérieure

Quand on arrête de considérer intérieurement que les autres nous doivent ceci ou cela, on peut commencer à s’occuper de ce qu’on doit aux autres. Cette attitude, qui résulte de la prise de conscience de leurs besoins, est appelée la "considération extérieure", c’est-àdire qu’on réfléchit à ce dont ils ont besoin (attention, reconnaissance, respect, gratitude, aide, sympathie, gentillesse...) et on en prend soin, en s’efforçant d’être plus gentil avec eux, plus poli, plus serviable, plus aimable. Parce qu’on a compris qu’il est juste de le faire et qu’on le décide...


Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

http://science-de-la-conscience-magazine.fr/nos-revues/497-toujours-plus-mais-jusqu-o.html